Sept astuces pour réussir l’aménagement d’un potager sur un balcon en pleine ville

Le jardinage sur balcon gagne en popularité auprès de nombreux locataires qui souhaitent cultiver et profiter de légumes frais et biologiques, même s’ils ne disposent pas d’une cour arrière. L’activité consiste en une culture en pot ou à l’envers. Grâce à ces astuces d’experts vous serez en mesure d’aménager votre potager urbain : nous ne vous racontons pas des salades!

1. Aménager un espace restreint propice à la culture

Les difficultés du jardinage sur balcon s’apparentent à celles de la culture en récipients. Voici les étapes importantes :

•   Choisir des variétés de plantes qui conviennent à ce genre de culture (p. ex. des concombres grimpants).

•   Remplir des bacs de terreau.

•   Exploiter l’espace vertical stratégiquement à l’aide de ficelles ou de bambou afin de guider les plantes (p. ex. les haricots ou la gloire du matin).

•   Fertiliser la terre chaque fois au moment d’arroser les plantes. Les engrais solubles dans l’eau donnent de bons résultats.

•   Couvrir le terreau de paille, de mousses ou de paillis de cèdre afin qu’il reste frais et humide.

Les plantes robustes faisant également office de couvre-sol s’avèrent utiles. Non seulement peut-on cultiver le thym et la menthe, ces fines herbes servent aussi de couvre-sol. Certes, certaines de ces plantes germent lentement, mais se répandent rapidement. Ces plantes décorent tout aussi bien un pot duquel les pousses retombent en cascades que le sol entourant un arbre.

2. Exploiter l’espace vertical

Si on dispose de peu d’espace, il faut miser sur la culture en hauteur. Il est possible de cultiver un beau potager dans un endroit exigu en tirant parti d’une clôture, d’un mur ou du plafond. Les murs végétalisés conviennent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, peu importe leur taille. Il existe une variété étonnante de plantes grimpantes adaptées à chaque climat qui conviennent à la taille d’un balcon. On doit choisir les plantes en fonction de l’espace disponible et du climat. Certains végétaux raffolent d’un environnement frais et sombre, tandis que d’autres, comme les plantes grasses, nécessitent beaucoup de soleil et s’épanouissent à l’extérieur. De plus, certaines plantes peuvent en protéger d’autres du vent!

Puisqu’elle n’occupe guère de place sur le sol, la glycine convient parfaitement aux espaces étroits, mais suffisamment hauts pour qu’elle puisse grimper. Il suffit de la planter dans un pot de taille petite ou moyenne et de la laisser grimper sur un treillis ou sur tout autre support adossé au mur. Ainsi, on peut obtenir un peu de verdure sans encombrer une surface utile restreinte. Les pots suspendus et les étagères contribuent à maximiser un espace exigu, comme un balcon, une terrasse, un escalier, un endroit clôturé, etc.

3. Sélectionner les végétaux selon l’exposition à la lumière

Il importe de compter le nombre d’heures d’ensoleillement, y compris la lumière indirecte, auquel est exposé quotidiennement le balcon afin de choisir les plantes en conséquence.

Exposition au soleil – envisager les variétés suivantes :

  • Fleurs : Gloire du matin, calibrachoa, pétunia
  • Légumes : Laitue, tomate, concombre, poivron
  • Fines herbes : Origan, sauge, menthe, basilic
  • Plantes : Plantes grasses, coléus, philodendron en fer de lance

Exposition mi-ombre – envisager les variétés suivantes :

  • Fleurs : Bégonia, fuchsia, astilbe
  • Légumes : Laitue, épinard, betterave
  • Fines herbes : Ciboulette, persil, romarin
  • Plantes : Fougère, coléus, caladion, hosta

Il faut également tenir compte de l’exposition au vent, car celle-ci croît avec l’altitude : il faut donc mettre les plantes à l’abri du vent.

4. Choisir les bacs et les pots adéquats

Il faut choisir judicieusement ses bacs et ses pots. Ceux-ci doivent permettre un écoulement adéquat de l’excès d’eau. Les pots de grande taille absorbent une grande quantité d’eau, réduisant ainsi la fréquence d’arrosage. D’ailleurs, regrouper les pots au même endroit facilite l’arrosage et favorise la conservation de l’humidité, ce qui empêche les plantes de se dessécher lors des journées chaudes. Il existe également des sacs de culture en tissu qui servent de pot. Ceux-ci se prêtent à merveille pour la transition des plantes à l’intérieur et pour cultiver des aliments à l’année. Les jardinières à arrosage automatique constituent une bonne solution de rechange pour ceux qui s’absentent souvent de leur domicile.

Le jardinage de balcon peut consister en une culture en pot ou à l’envers (on peut cultiver les tomates des deux façons). On doit disposer stratégiquement les bacs et les pots en gardant à l’esprit que les plantes croîtront. Quoi qu’il en soit, il est préférable de percer de petits trous (d’environ 0,5 cm de diamètre) au fond du pot afin de favoriser l’aération du terreau.

5. Arroser adéquatement les plantes

L’arrosage est essentiel. Bien souvent, les gens déplorent l’assèchement rapide des plantes en pot. Une plante en pot ayant manqué d’eau, ne serait-ce qu’une journée, peut en mourir. L’installation d’un système d’irrigation ou l’imposition d’une discipline quotidienne d’arrosage est nécessaire en vue d’éviter tout pépin ultérieur. L’eau contenue dans les pots s’évapore rapidement lors des chaudes journées d’été. En revanche, il existe des dispositifs d’irrigation goutte à goutte qu’on peut fixer à des bouteilles en plastique qui arrosent continuellement les plantes. On peut donc s’abstenir de les arroser pendant quelques jours!

6. Évaluer la récolte du potager

Sitôt les légumes cueillis, il faut en semer d’autres. On doit donc prévoir les quantités en conséquence et vérifier la période de récolte connexe à chaque variété de plantes.

7. Songer à la configuration de l’espace sur le balcon

À la fois pratique et esthétique, le banc sans dossier s’harmonise au décor d’un balcon. Il suffit d’entourer le banc de jardinières pour créer un décor épuré, agréable à regarder et paraissant spacieux où on peut s’asseoir. Un banc ceint de fleurs exhalant un doux parfum, comme l’onagre et la julienne des dames, ajoute une touche de romantisme et d’élégance au balcon. Autre fait intéressant : tout mobilier fabriqué en teck nécessite peu d’entretien puisque ce bois devient gris et vieillit bien au fil du temps.

Les plantes habillent sublimement un balcon. Le palmier majestueux, facile d’entretien, aide à embellir le mur du balcon. Posée le long de la rampe ou du garde-corps d’un balcon, cette plante abordable, poussant en hauteur et peu encombrante procure de l’intimité. Ensuite, on peut égayer les plantes avec des fleurs faciles d’entretien : 

•      les lobélies bleues éclatantes rehaussent les jardinières;

•      les pétunias bicolores violettes et blanches Rhythm and Blues ajoutent un soupçon de magie;

•      les mufliers d’un rose flamboyant donnent un éclat de couleur et confèrent un arôme délicat.

Enfin, en parsemant des bacs de fleurs fixés sur le rebord du balcon de fleurs sauvages faciles d’entretien qui attirent les papillons (p. ex. les cosmos), on arrive aisément à créer une ambiance rustique et chaleureuse.

Cherchez-vous un appartement à louer à Ottawa, à Hamilton ou à Burlington? Le Groupe CLV offre une vaste gamme de superbes logements nouvellement rénovés à louer partout en Ontario et dans deux villes du Québec.

REMARQUE : Prière de s’informer auprès du gestionnaire immobilier avant d’entreprendre toute activité de jardinage sur balcon afin de vérifier si certaines restrictions s’appliquent.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Trouvez votre prochain appartement

Choisissez parmi un éventail d’options en Ontario et au Québec!

NOUVELLES